Musique

Electrocution#7

Une programmation concoctée par l'Ensemble Sillages
Du 26 mars 21:00 au 27 mars 22:30

Le festival ÉLECTROCUTION continue d’interroger la création musicale face aux nouvelles technologies. Témoignage des recherches contemporaines en électronique, lieu d’expression de compositeur.rice.s qui bousculent les codes, le festival choisit de travailler sur de nouveaux éclairages de la matière musicale. Les créateur.rice.s proposent de nouvelles expériences, de nouvelles écoutes, qui accompagnent et répondent aux évolutions de nos sociétés.

Malgré le contexte sanitaire actuel, Electrocution compte bien continuer de partager la musique. C’est pourquoi cette 7ème édition se déroulera en live streaming depuis nos comptes Youtube et Facebook, le 26 mars 2021 à 21h.

Une soirée placée sous le signe de l’innovation, de la création et de la découverte !
L’Ensemble Sillages s’associe au Centre d’Art Contemporain Passerelle de Brest, à la scène nationale Le Quartz, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Brest Métropole, au Département du Finistère, à la Salle des Musiques Actuelles La Carène (Brest), au centre Henri Pousseur de Liège, à l’Université de Bretagne Occidentale et à la Ville de Brest, pour un festival à haut voltage !

- > Facebook.com/ensemblesillages
- > YouTube.com/Ensemble Sillages

Infos pratiques

En live depuis le Centre d'Art Passerelle

distribution

Direction musicale Gonzalo Bustos
Flûte Sophie Deshayes
Clarinette Jean-Marc Fessard
Saxophone Stéphane Sordet
Harpe Alice Soria Cadoret
Percussion Hélène Colombotti
Violoncelle Ingrid Schoenlaub
Piano Vincent Laterme
Contrebasse Didier Meu

Edmund Campion (1957-)
Losing touch pour percussion solo et électronique
Melt me version pour violoncelle solo et électronique
Auditory fiction pour flûte, clarinette, violoncelle et piano
Corail pour saxophone solo et électronique
Outside music pour flûte, clarinette basse, harpe, percussions, synthétiseur, contrebasse et électronique

Organisé par l’Ensemble Sillages, le festival est coproduit par Passerelle, Centre d’art contemporain, La Carène, le Conservatoire à Rayonnement Régional de Brest métropole et bénéficie du soutien du Quartz, Scène nationale de Brest et de l’UBO.