Théâtre

Dispak/Dispac’h

Patricia Allio
jeu 25 Nov. (19h30), ven 26 Nov. (20h30), sam 27 Nov. (19h30)
Passerelle Centre d’art contemporain

Création

Dispak (ouvert, en désordre) et Dispac’h (agitation, révolte), ces mots bretons sonnent comme un manifeste pour Patricia Allio, déjà accueillie au Quartz avec Autoportrait à ma grand-mère. Elle s’inspire ici de la session sur la violation des droits des personnes migrantes et réfugiées, organisée par le Tribunal Permanent des Peuples, une instance qui croise une démarche juridique et militante à une forme théâtrale. Sur scène, une actrice, un danseur et des témoins de la société civile nous éclairent sur le (dys)fonctionnement des politiques migratoires européennes. Articulant ainsi réel et théâtralité, ce projet performatif ouvre un espace de fiction et de friction où se réaffirment les vertus de l’action.

Infos pratiques

Passerelle Centre d’art contemporain
2h30
19/13/10€

distribution

CRÉATION
Librement inspiré de la session du « Tribunal Permanent des Peuples sur la violation des droits des personnes migrantes et réfugiées »
Actrice, autrice et metteuse en scène Patricia Allio
Actrice et co-autrice Élise Marie
Danseur acteur et co-auteur Bernardo Montet
Scénographe Mathieu Lorry-Dupuy
Graphiste plasticienne Hélène Mourrier
Eclairagiste Emmanuel Valette
Costume Laure Mahéo
Témoins permanents de la société civile Mortaza Behboudi, Stéphane Ravaclay, Marie-Christine Vergiat, Loïc Camille Digaire
Témoins occasionnels Gael et Yann Manzi / Utopia 56

Production ICE
Coproduction Théâtre National de Bretagne ; Le Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National de Bretagne ; Le Quartz, Scène nationale de Brest ; Centre Dramatique de Besançon ; FRAC de Besançon.
ICE reçoit le soutien de la DRAC Bretagne, du Conseil régional de Bretagne, du Conseil départemental du Finistère, de Morlaix Communauté et des Villes de Plougasnou et de Saint-Jean-du-Doigt.