Musique

Astéréotypie

mar 26 Nov. (19h30)

En partenariat avec le Festival Invisible

Auteurs talentueux et artistes hors-pair, Yohann, Stanislas et Aurélien ont une vingtaine d’années. Astéréotypie est né en 2010 à l’Institut Médico-Educatif (IME) de Bourg-la-Reine, accompagné par des éducateurs spécialisés qui anticipent la dimension cathartique du projet, soutenu très vite par les Moriarty. Dès leurs premières scènes, c’est un uppercut : au sommet d’un volcan en éruption, cette déferlante de rock abrasive tempête et hurle sa rage entre raz-de-marée et ras-le-bol.
Des textes candides, anxieux, hérissés, incontrôlables, dérisoires ou existentiels. Des spoken-words arrachés aux trous noirs, à la mémoire vive, aux souvenirs et à la peur qui racontent leur sentiment d’exclusion, les regards des autres, les injonctions douloureuses, leurs envies comme leurs craintes.


Au chant, quatre jeunes garçons étonnants, aux textes bruts et touchants, travaillés lors d’ateliers d’écriture avec leur éducateur. Car s’ils sont atteints d’autisme, c’est bien la force de leur musique et de leur conviction qui les distingue. France Info

L’habillage est rock, assez brut, parfaitement ajusté aux vigoureuses saillies de ces poètes de 20 ans dont l’expression n’a elle-même rien de policé. La colère, la dérision, la détresse ou l’émerveillement passent ainsi comme en feedback, de la parole à la musique, exprimant le heurt permanent du sujet autiste au monde des signes, si difficile pour lui à pénétrer et dont il perçoit pourtant des connexions à nous invisibles. Télérama

Infos pratiques

Petit Théâtre
1h15
Tarif unique : 12€

video

distribution

Chant Stanislas Carmont, Yohann Goetzmann, Aurélien Lobjoit
Guitare Christophe Lhuillier
Batterie Eric Dubessay
Claviers Benoit Guivarch
Basse Arthur Gillette

Coproduction Festival Invisible, Le Quartz, Scène nationale de Brest.